RENTREE LITTERAIRE

RENTREE LITTERAIRE

Thursday, Oct 04, 2018 ACTUALITES

SELECTION DES PRIX LITTERAIRES 2018

LES JURYS DEVOILENT LEURS SELECTIONS… A SUIVRE TOUT L’AUTOMNE !

 

356 millions c’est le nombre d’ouvrages achetés en 2017 par les Français. Le livre a encore de belles heures devant lui. La rentrée littéraire c’est une déferlante de livres que l'on a tous envie de lire, tout de suite. Les médias, les libraires impatients commentent les œuvres, font des sélections : 567 romans dont 381 en littérature française, 186 en littérature étrangère, et 94 premiers. Seuls quelques-uns auront l'honneur de concourir aux prix : Goncourt, Renaudot, Fémina, Médicis, Interallié, Académie Française Décembre, Flore, Vendredi... Davantage de premiers ou seconds romans, des auteurs attendus mais d'autres pas forcément, quelques grands absents, un parfum de scandale : les premières sélections des grands prix littéraires d'automne révèlent leur lot de surprises.

 PRIX FEMINA


Romans français :


Emmanuelle Bayamack-Tam, Arcadie (P.O.L)
Yves Bichet, Trois enfants du tumulte (Mercure de France)
Nina Bouraoui, Tous les hommes naturellement désirent savoir (JC Lattès)
Isabelle Desesquelles, Je voudrais que la nuit me prenne (Belfond)
Régine Detambel, Platine (Actes Sud)
David Diop, Frère d'âme (Seuil)
Clara Dupont-Monod, La révolte (Stock)
Michaël Ferrier, François, portrait d'un absent (Gallimard)
Pierre Guyotat, Idiotie (Grasset)
Philippe Lançon, Le lambeau (Gallimard)
Olivier Liron, Einstein, le sexe et moi (Alma)
Vanessa Schneider, Tu t'appelais Maria Schneider (Grasset)
Tiffany Tavernier, Roissy (Sabine Wespieser)
Philippe Vasset, Une vie en l'air (Fayard)

 

Romans étrangers :


Marco Balzano, Je reste ici, traduit de l'italien par Nathalie Bauer, (Philippe Rey)
Stefan Brijs, Taxi Curaçao, traduit du néerlandais (Belgique) par Daniel Cunin (Héloïse d'Ormesson)
Javier Cercas, Le monarque des ombres, traduit de l'espagnol par Aleksandar Grujicic, avec la collaboration de Karine Louesdon (Actes Sud)
György Dragoman, Le bûcher, traduit du hongrois par Joëlle Dufeuilly (Gallimard)
Vivian Gornick, La femme à part, traduit de l'anglais (États-Unis) par Laetitia Devaux (Rivages)
Stefan Hertmans, Le coeur converti, traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin (Gallimard)
Abubakar Adam Ibrahim, La saison des fleurs de flamme, traduit de l'anglais (Nigeria) par Marc Amfreville (L'Observatoire)
Nicole Krauss, Forêt obscure, traduit de l'anglais (États-Unis) par Paule Guivarch (L'Olivier)
Alice McDermott, La neuvième heure, traduit de l'anglais (États-Unis) par Cécile Arnaud (La Table Ronde)
Itamar Orlev, Voyou, traduit de l'hébreu par Laurence Sendrowicz (Seuil)
Jon Kalman Stefansson, Asta, traduit de l'islandais par Éric Boury (Grasset)
Gabriel Tallent, My Absolute Darling, traduit de l'anglais (États-Unis) par Laura Derajinski (Gallmeister)
Olga Tokarczuk, Les livres de Jacob, traduit du polonais par Maryla Laurent (Noir sur Blanc)
Samar Yazbek, La marcheuse, traduit de l'arabe (Syrie) par Khaled Osman (Stock)

 

 PRIX GONCOURT

 Pauline Delabroy-Allard, Ça raconte Sarah (Editions de Minuit)

David Diop, Frère d'âme (Seuil)

Paul Greveillac, Maîtres et esclaves (Gallimard)

Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux (Actes sud)

Tobie Nathan, L'évangile selon Youri (Stock)

Daniel Picouly, Quatre-vingt-dix secondes (Albin Michel)

Thomas B. Reverdy, L'Hiver du mécontentement (Flammarion)

François Vallejo, Hôtel Waldheim (Viviane Hamy)

 

PRIX GONCOURT DES LYCEENS

Créé et organisé par le ministère de l’Éducation nationale et la Fnac, avec l’accord de l’Académie Goncourt, ce prix donne l’opportunité à près de 2 000 lycéens de se plonger dans une lecture passionnée et de faire entendre leur voix pour élire leur lauréat, parmi les 15 auteurs sélectionnés. Il contribue à l’engagement du ministère de l’Éducation nationale pour développer le goût de la lecture et promouvoir l’éducation artistique et culturelle.

 

PRIX SENGHOR

 Créé en 2006 par des amoureux de la littérature francophone et francophile sous l'impulsion de Dominique Loubao (la Plume Noire), ce prix récompense chaque année un premier roman de langue française chargé d’humanité, d’un langage neuf et faisant preuve d’harmonies originales. Les finalistes du prix Senghor 2018

Odile d’Oultremont ajoute une nouvelle ligne au parcours très remarqué de son premier roman Les déraisons (L’observatoire).
Myriam Leroy est la deuxième représentante belge dans la liste finale du prix Senghor, pour son roman Ariane (Don Quichotte) qui a lui aussi connu un beaucoup parcours.

 

 

 

PRIX MEDICIS

 Romans en français : 


Emmanuelle Bayamack-Tam, Arcadie (P.O.L)
Nina Bouraoui, Tous les hommes naturellement désirent savoir (JC Lattès)
Pauline Delabroy-Allard, Ça raconte Sarah (Minuit)
Sophie Daull, Au grand lavoir (Philippe Rey)
David Diop, Frère d'âme (Seuil)
Carole Fives, Tenir jusqu'à l'aube (Gallimard)
Pierre Guyotat, Idiotie (Grasset)
Philippe Lançon, Le lambeau (Gallimard)
Nicolas Mathieu, Leurs enfants après eux (Actes Sud)
Franck Maubert, L'eau qui passe (Gallimard)
Catherine Poulain, Le coeur blanc (L'Olivier)
Fanny Taillandier, Par les écrans du monde (Seuil)
 

Romans étrangers

Horacio Castellanos Moya, Moronga, traduit de l'espagnol (Salvador) par René Solis (Métaillé)
Javier Cercas, Le monarque des ombres, traduit de l'espagnol par Aleksandar Grujicic, avec la collaboration de Karine Louesdon (Actes Sud)
Selahattim Demirtas, L'Aurore, traduit du turc par Julien Lapeyre de Cabanes (éditions Emmanuelle Collas)
Rachel Kushner, Le Mars Club, traduit de l'anglais par Sylvie Schneiter (Stock)
Zadie Smith, Swing Time, traduit de l'anglais par Emmanuelle et Philippe Aronson (Gallimard)
Peter Stamm, La douce indifférence du monde, traduit de l'allemand (Suisse) par Pierre Deshusses (Bourgois)
Jon Kalman Stefansson, Asta, traduit de l'islandais par Éric Boury (Grasset)
Zoe Valdes, Désirée Fe, traduit de l'espagnol (Cuba) par Aymeric Rollet (Arthaud)
Brad Watson, Miss Jane, traduit de l'anglais (États-Unis) par Marc Amfreville (Grasset)
Yiyun Li, Cher ami, de ma vie je vous écris dans votre vie, traduit de l'anglais (États-Unis) par Clément Baude (Belfond)

 

PRIX DE L’ACADEMIE FRANCAISE 2018

 

L’Académie française établira sa première sélection en vue de l’attribution du Grand Prix du roman le jeudi 27 septembre 2018, et sa seconde sélection le jeudi 11 octobre. Le prix sera décerné le jeudi 25 octobre.

 

PRIX VENDREDI ADOS

 

En partenariat avec la Fondation d’Entreprise La Poste, les éditeurs Jeunesse du Syndicat national de l’édition ont initié en 2017 le premier prix national de littérature ado. Nommé « Prix Vendredi », en référence à Michel Tournier, il récompense un ouvrage francophone, destiné aux plus de 13 ans, désigné par un jury composé de professionnels.
La tête sous l’eau, Olivier Adam, Robert Laffont
Brexit romance, Clémentine Beauvais, Sarbacane
Pâquerette. Une histoire de pirates, Gaston Boyer, Gallimard Jeunesse
Rester debout, Fabrice Colin, Albin Michel
Les amours d'un fantôme en temps de guerre, Nicolas de Crécy, Albin Michel
Un mois à l’ouest, Claudine Desmarteau, Thierry Magnier
Nightwork, Vincent Mondiot, Actes Sud Junior
Trois filles en colère, Isabelle Pandazopoulos, Gallimard Jeunesse
Milly Vodovic, Nastasia Rugani, MeMo
Pëppo, Séverine Vidal, Bayard

 

PRIX IVOIRE AKWABA

 

Ce prix récompense les auteurs émergents d’Afrique et des diasporas africaines. 6 ouvrages sélectionnés sur 49 ouvrages en provenance de 12 pays.

  • La révolte des rêves Récits de Nadia Essalmi (Maroc)
  • Camarade Roman Papa de Gauz (Côte d’Ivoire)
  • Les cèdres sauvages Roman de Nabil Haidar (Senegal)
  • Vous avez dit féministe Essai de Ndèye Fatou Kane (Sénégal)
  • Slimane, le jardinier des mots , Roman de Azzedine El Matine (Maroc)
  • Splendeurs et misères d’un bigame, la véritable vie de Allan Marouani roman de Mohamed Toihiri (Comores)

 

 

 

PRIX RENAUDOT

 

Romans

 Anton Benaber, La grande idée (Gallimard)

Adrien Bosc, Capitaine (Stock)

Adeline Dieudonné, La vraie vie (L'Iconoclaste)

David Diop, Frère d'âme (Seuil)

Gilles Martin-Chauffier, L'ère des suspects (Grasset)

Michael Ferrier, François, portrait d'un absent (Gallimard)

Mark Greene, Federica Ber (Grasset)

Stéphane Hoffmann, Les belles ambitieuses (Albin Michel)

Cloé Korman, Midi (Seuil)

Marco Koskas, Bande de Français (Galligrassud)

Philippe Lançon, Le Lambeau (Gallimard)

Valérie Manteau, Le Sillon (Le Tripode)

Frank Maubert, L'eau qui passe (Gallimard)

Diane Mazloum, L'âge d'or (JC Lattès)

Pierre Notte, Quitter le rang des assassins (Gallimard)

Jennifer Richard, Il est toi ce beau pays (Albin Michel)

Vanessa Schneider, Tu t'appelais Maria Schneider (Grasset)

 

Essais  

 

Pierre Adrian et Philibert Humm, Le tour de France par deux enfants d'aujourd'hui(Équateurs)

Robert Colonna d'Istria, Une famille corse (Plon)

Pierre Guyotat, Idiotie (Grasset)

Olivia de Lamberterie, Avec toutes mes sympathies (Stock)

Annie Lebrun, Ce qui n'a pas de prix (Stock)

Jean-Paul Mari, En dérivant avec Ulysse (JC Lattès)

Joann Sfar, Modèle vivant (Albin Michel)